1. Les sources de Spa
  2. Les chemins de randonnée dans la région
  3. Monuments

La source de Pierre le Grand

Jusqu'au 16e siècle, la source de Pierre le Grand est restée un simple puits, protégé seulement par une modeste niche. En 1717, le tsar Pierre le Grand, ravi de l'effet utile de son traitement, laissa derrière lui une plaque commémorative en marbre noir. Le bâtiment actuel, œuvre de l'architecte Victor Besme, date de 1880. La source de Pierre le Grand abrite l'une des sources les plus abondantes et les plus gazéifiées de la ville. Revigorante, très riche en fer et chargée de sels minéraux, elle a un débit d'environ 21 000 litres par jour. Dans la pièce attenante (le Jardin d'hiver), se trouve une peinture monumentale d'Antoine Fontaine (1894). Près d'une centaine de personnages, qui ont visité Spa au cours des siècles, sont représentés.

Info Office de tourisme Place Royale, 41 - 4900 Spa
Téléphone : 087-79 53 53 Fax : 087-79 53 54

 

La source de la Sauvenière et la source Groesbeek

La source Sauvenière est la source la plus ancienne et la plus visitée de Spa dans les temps anciens. Saint Remaclus, saint patron de Spa et des Ardennes, en a posé les fondations. Selon la légende, il a imprimé son empreinte de pied dans la roche à la source. En conséquence, cela a été considéré comme miraculeux par la population. Dans les années 1300, elle est devenue un lieu de pèlerinage pour les jeunes mariés. L'eau était réputée pour favoriser la fertilité des femmes. Le philosophe anglais BERKELEY a créé plusieurs sentiers de randonnée dans la région. En 1771, la cour, destinée aux visiteurs, fut étendue par le prince SANGUSKO, le Maréchal de Lituanie.

Encore plus d'importance a été accordée à la source Sauvenière quand son eau a guéri la Duchesse d'Orléans. Elle était l'épouse du futur Philippe ÉGALITÉ. Ce sont les enfants de ce Philippe (dont Louis-Philippe, futur roi de France) qui ont créé la merveilleuse « Promenade de la duchesse d'Orléans ». Le mémorial actuel « A la Reconnaissance », qui se trouve au début de cette promenade, a remplacé l'original, fondé par les enfants d'Orléans, mais qui plus tard a été détruit par les Jacobins.

C'est le Docteur de RYE qui le premier a étudié les propriétés et les qualités de l'eau de cette source.

 

La fontaine du Tonnelet

Cette source était essentiellement visitée au cours des premières années du 17e siècle. L'eau a été étudiée successivement par De RYS et HEERS, des médecins de la province de Liège. Grâce à l'action d'André TREVISIUS, médecin personnel des archiducs Albrecht et Isabella, elle a pu être analysée. Parce qu'elle avait été recueillie dans un petit tonneau, la source a été baptisée Tonnelet. L'eau de source est transportée à travers des conduites souterraines jusqu'à la station thermale du Centre thermal de Spa.

Le Pouhon Prince de Condé

Cette source, appelée « Prince de Condé », a été découverte en 1863 par l'apothicaire Schaltin dans le sous-sol de sa maison. Il l'a exploitée à l'endroit-même où l'eau a été recueillie. Jusqu'à la fin du siècle dernier, environ 50 000 bouteilles étaient remplies chaque année. Après que la Compagnie de Vichy en soit devenue le premier propriétaire, la ville de Spa a finalement pu l'acquérir en 1903.
L'eau de la source Prince de Condé provient du même courant souterrain que celle de la source de Pierre le Grand et de celle de la source Armes d'Autriche. Ce n'est que dans la dernière partie du flux souterrain qu'elle se charge d'une quantité considérable d'éléments minéraux. En harmonie avec la coupole de verre du 19e siècle, la pyramide nouvellement construite (1988) se veut l'expression de cette époque mais, en même temps, être le premier signe de la résurgence de la Place de l'Hôtel de Ville dans la cadre général du réaménagement urbain.

 

La source de la Géronstère

Très riche en soufre et particulièrement recommandée contre les maladies respiratoires. Il a été affirmé qu'elle permettait également de guérir certaines maladies biliaires. C'est ainsi qu'à cette source, le tsar Pierre le Grand est venu se faire soigner en 1717. Le pavillon et la construction autour de la source ont été établis en 1651 par le Comte de BURGSDORFF. En 1979, le monument a été restauré par l'Office de Tourisme de Spa, avec le soutien de la Direction Générale du Tourisme.

La source de Barisart

Limborgh a mentionné cette source dès 1559, lorsqu'il décrivait les sources de Spa. Jusqu'en 1850, l'eau de source traversait librement les prairies. Elle était alors seulement recueillie pour s'enivrer. Des musiciens célèbres et des compositeurs, dont Giacomo MEYERBEER et Charles GOUNOD, ont régulièrement rendu visite à la source, d'où la belle promenade Meyerbeer, qui relie la source de Barisart à la source de la Géronstère. Une buvette a été construite entre une grotte romantique et deux étangs. Elle est située à côté d'un restaurant. Dans la forêt adjacente, vous pouvez visiter d'autres sources. Deux d'entre elles, protégées dans un petit pavillon, méritent certainement une visite : la source Pia et la source Delcor.

 

La source de Barisart

Limborgh mentionne cette source dès 1559 dans ses descriptions des sources de Spa. Jusqu'en 1850, l'eau de la source coulait librement au travers des prés. Ce n'est qu'après 1850 qu'elle a été captée pour être bue. Des musiciens et des compositeurs célèbres, dont Giacomo MEYERBEER et Charles GOUNOD, sont régulièrement venus profiter de la source. D'où le magnifique chemin de randonnée Meyerbeer, qui relie la source de Barisart à la source de la Géronstère. Une « Trinkhalle » a été construite entre une grotte romantique et deux étangs. Dans la forêt adjacente, vous pouvez découvrir d'autres sources. Deux d'entre elles valent tout particulièrement le détour : la source Pia et la source Delcor.

 
Rechercher et réserver
 

Source sauveniere

La source de la Sauvenière

Prince de conde

Prince de Condé

Barisart

Barisart